Breaking news : nouveaux mots & expressions découverts !

Il y a quelques jours, j’ai écouté, en podcast, le billet du 1er janvier 2020 de Madame Nicole Ferroni, sur le site internet de France Inter, intitulé de manière assertive et optimiste : “le premier jour de la première année de la nouvelle décennie“. De quoi bien commencer l’année 2020, d’autant que Madame Nicole Ferroni met en vedette un mot dont je n’avais jamais entendu parlé.

Le mot “sérendipité”.

Nicole Ferroni explique que “c’est la capacité de l’être humain à faire des trouvailles heureuses sans avoir planifié la découverte. C’est donc trouver ce que l’on ne cherchait pas et cela, y compris dans des contextes d’échec, de ratage complet ou dans des contextes complètement moisis (…)”. La suite du billet de Nicole vaut vraiment le coup d’être écoutée.

Ce matin tôt, en repensant à la rhétorique de Nicole sur la sérendipité, une idée m’est venue :

  1. Répertorier dans un article (ici présent) les nouveaux mots et expressions que je rencontrerai au cours de mes activités professionnelles et personnelles. Ces mots et expressions-là (que je ne connaissais pas) sont mes “breaking news” à moi.
  2. Citer la source qui m’a permis de découvrir le nouveau mot ou la nouvelle expression, à savoir l’émission de radio dans laquelle j’ai entendu le mot, le livre ou l’article de journal dans lequel je l’ai lu, la chanson qui a chanté le mot (par exemple).
  3. Organiser un concours en décembre (comme le Petit Robert) pour que les élèves, collégiens et lycéens de Guadeloupe (ceux qui le souhaitent, on vit en démocratie) élisent leur mot ou expression préféré, parmi ceux que j’aurai répertoriés au fil de l’année. Je n’ai pas encore trouvé le nom du concours. Je vais y réfléchir probablement en prenant mon petit-déjeuner, ou en m’étonnant, pour la centième fois, de l’odeur d’une feuille d’herbe à fer (équivalente à la coriandre chinoise) coupée en deux.

Je ne sais pas si cette idée va se concrétiser. Selon un proverbe islandais, “nul ne sait ce qu’amènera le lendemain”.

J’ai déjà une idée du moyen par lequel les votes des élèves pourraient être recueillis. Je demanderai à l’un des partenaires du cabinet s’il accepte d’apporter son aide logistique. Je prendrai aussi attache avec le rectorat de l’académie de Guadeloupe et les personnels enseignants que je connais pour proposer mon idée en argumentant l’impact positif que ce concours pourrait avoir sur les enfants du département.

Je n’ai parlé de cette idée à personne pour l’instant. Quelqu’un pourrait la subtiliser. Chuuuuuuuuuuut… Merci de garder le secret.

POST-SCRIPTUM :

Si quelqu’un subtilise l’idée, je lui transmettrai un mail pour lui proposer de résoudre à l’amiable le différend entre nous, en lui demandant d’avoir la gentillesse d’interrompre son initiative puisqu’elle vient de moi en premier (“prior tempore potior jure”). A défaut, je transmettrai un courrier à son adresse (je la trouverai, je suis une chercheuse aguerrie), en exprimant, à l’aide de la communication non violente, ce que je pense et ce que je ressens, tout en renouvelant ma proposition amiable de résolution du litige.

A défaut de réponse ou en cas de refus, je demanderai à mes avocats (ils sont géniaux) d’engager les poursuites judiciaires pour voir sanctionner civilement et pénalement le “vol de l’idée d’autrui” (je ne sais pas si cette infraction existe, il faudrait poser la question à un avocat spécialisé en droit de la propriété intellectuelle), après avoir vérifié la balance “bénéfice-risque” de l’action judiciaire pour moi.

Je suis un tantinet procédurière, particulièrement en ce moment.

En effet, une réforme des retraites, y compris celle de la profession d’avocat, est envisagée par le gouvernement français.

La réforme, si elle est votée en l’état ou en l’absence de concertation avec les représentants nationaux de la profession d’avocat, ou si elle passe de force, doublerait les cotisations retraites versées annuellement par chaque avocat en les faisant passer de 14% à 28% (selon la motion de l’ordre des avocats du barreau de Guadeloupe Saint-Martin & Saint-Barthélémy en date du 13/01/2020), ce pourcentage s’appliquant sur le bénéfice annuel (selon le petit livret “JEUNES AVOCATS” de la revue “MAITRE” publié chaque année par l’Association Nationale d’Assistance Administrative et Fiscale des Avocats, l’ANAAFA).

Dans sa motion du 13/01/2020, l’Union des Jeunes Avocats de Guadeloupe Saint-Martin & Saint-Barthélémy “rappelle que (…) le projet a pour horizon (NDLR : très poétique l’expression “avoir pour horizon”) l’agonie (NDLR: l’agonie c’est ce qui précède la mort ou le déclin précédant la fin) de plus de 40% des avocats”, soit 28 000 avocats sur les 70 000 avocats de France.

MOTS ET EXPRESSIONS QUI CONCOURENT POUR L’ANNEE 2020

A partir de cette ligne,

Je fais de mon mieux pour être neutre dans les observations qui suivent les nouveaux mots et expressions que je découvre au fil de mes activités professionnelles et personnelles. Si j’y mets des jugements de valeur (si je donne mon avis personnel sur la source par exemple), cela est susceptible d’influencer les lecteurs, éventuels futurs électeurs, si le concours a lieu.

  1. sérendipité (transmis par Nicole Ferroni sur les ondes de France Inter le 1er janvier 2020 dans son billet, au cours de l’émission “Par Jupiter!”)
  2. avoir pour horizon (transmis par l’Union des Jeunes Avocats de Guadeloupe Saint-Martin & Saint-Barthélémy dans la motion du 13 janvier 2020 signée par son président actuel, Pascal Bon, et reçue par mail ; je suis adhérente à l’UJA-SXM-SBH en 2020)
  3. collapsologue (transmis par Frederick Sigrist sur les ondes de France Inter le 16 janvier 2020 dans l’émission “La bande originale” présidée par Nagui)
  4. pois sable (transmis à 7h48 le 17 janvier 2020 par Béatrice Ferdinand, exploitante agricole, interviewée par Christian Montout sur les ondes de Guadeloupe 1ère la radio)
  5. sycomore (lu dans le livre “L’alchimiste” de Paulo Coelho, ré-ouvert le 17 janvier 2020 pour en lire les premières pages. Merci à Valérie qui m’a rappelé l’existence de ce livre le 15 janvier 2020)
  6. pierreries (transmis sur les ondes de France Inter par Guillaume Gallienne dans son émission “ça peut pas faire de mal” du 28 décembre 2019 en racontant des extraits du livre “Le Hobbit” de Tolkien”, émission écoutée en podcast le 18 janvier 2020)
  7. patère  (transmis sur les ondes de France Inter par Guillaume Gallienne dans son émission “ça peut pas faire de mal” du 28 décembre 2019 en racontant des extraits du livre “Le Hobbit” de Tolkien”, émission écoutée en podcast le 18 janvier 2020)
  8. lande (transmis sur les ondes de France Inter par Laure Grandbesançon dans le podcast original du 14 décembre 2019 “Les Odyssés – La légende du roi Arthur épisode 1 : la naissance d’un roi”, podcast écouté le 19 janvier 2020)
  9. jaloux comme des poux (transmis sur les ondes de France Inter par Laure Grandbesançon dans le podcast original du 14 décembre 2019 “Les Odyssés – La légende du roi Arthur épisode 2 : le destin d’un roi”, podcast écouté le 19 janvier 2020)
  10. amollir (lu le 20 janvier 2020 dans le petit livre “L’art de la guerre” de Sun Tzu aux éditions Marabout, collection Les petits collectors. Il est écrit derrière le livre :
    “Le meilleur général, dit Sun Tzu, est celui qui vainquit sans avoir à livrer bataille. Rédigé au VIème siècle av. JC. dans la Chine des Royaumes Combattants, L’art de la guerre est le plus célèbre traité de stratégie de tous les temps, étudié encore aujourd’hui dans les académies militaires et les écoles de commerce. Emprunts de sagesse Taoïste, les enseignements de Sun Tzu sont une lecture indispensable pour tous ceux qui souhaitent comprendre les enjeux des situations conflictuelles et aspirent à mener des hommes ou des organisations à la victoire”.
  11. pied-dans-la-porte (lu le 20 janvier 2020 dans le petit livre “Le décodeur de la manipulation” d’Yves-Alexandre Thalmann aux éditions First. Il est écrit derrière le livre : “(…) Ce petit livre démêle les ficelles de la manipulation pour ne pas vous transformer en pantin. Le vrai remède, c’est une communication franche et respectueuse, avec pour maître-mot la liberté”.
  12. crapoteux (transmis par François Cognard interviewé par Frederick Sigrist sur les ondes de France Inter dans l’émission “Blockbusters, le podcast” en date du 21 janvier 2020 écoutée le même jour)
  13. zombédie (transmis par François Cognard interviewé par Frederick Sigrist sur les ondes de France Inter dans l’émission “Blockbusters, le podcast” en date du 21 janvier 2020 écoutée le même jour)
  14. instinctuel (lu le 21 janvier 2020 dans le livre “Argumenter en situation difficile” de Philippe Breton. C’est la professeure de théâtre à l’école des avocats en 2009 qui avait parlé du livre à sa classe dont je faisais partie)
  15. courir sur le haricot (transmis le 22 janvier 2020 à 9h09 sur les ondes de Guadeloupe 1ère la radio, par une animatrice dont je n’ai pas entendu le nom, dont le prénom est Marie-Paule ou Marie-Pierre il me semble)
  16. haricoter (transmis le 22 janvier 2020 à 9h09 sur les ondes de Guadeloupe 1ère la radio, par une animatrice dont je n’ai pas entendu le nom, dont le prénom est Marie-Paule ou Marie-Pierre il me semble)
  17. rétorque (lu le 22 janvier 2020 dans l’introduction du petit livre “L’art de la répartie” de Séverine Denis aux éditions First. Il est écrit derrière le livre “Qui n’a jamais été désemparé suite à une remarque désagréable ou un reproche inattendu ? Pour ne plus rester sans voix, apprenez à repartir comme un as de la tchatche ! Moucher les fâcheux ou faire une cabriole pour vous sortir d’une situation désagréable, voilà ce que se propose de vous enseigner Séverine Denis, improvisatrice professionnelle. Avec en bonus, les meilleures réparties de l’Histoire, du théâtre et du cinéma”)
  18. clé de Jupiter (transmis le 24 janvier 2020 à 8h29 via whatsapp)
  19. droit-de-l’hommiste (transmis sur les ondes de France Inter par Maître Henri Leclerc, avocat et président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, dans son interview par Léa Salamé et Ali Baddou le 23 janvier 2020, interview écoutée en podcast le 24 janvier 2020)
  20. bokanté (lu le 25 janvier 2020 dans l’article “Bokanté va faire danser les Grammy Awards au son du créole guadeloupéen” de Marie Boscher, publié le 25 janvier 2020 sur le site internet de Guadeloupe 1ère)
  21. binarité (transmis par Renan Cros sur les ondes de France Inter dans le podcast original “Marvel, la fabrique des super-héros” épisode “Super-héros ou Super-vilains, à Thor ou à raison !” en date du 4 octobre 2019, présentée par Charline Roux et ses super-experts)
  22. petit d’homme (transmis par Guillaume Gallienne sur les ondes de France Inter dans l’émission “ça peut pas faire de mal” du 26 octobre 2019 “Spéciale Festival d’Automne, en compagnie de Jérôme Pouly” écoutée en podcast le 26 janvier 2020)
  23. criailler (transmis par Guillaume Gallienne sur les ondes de France Inter dans l’émission “ça peut pas faire de mal” du 26 octobre 2019 “Spéciale Festival d’Automne, en compagnie de Jérôme Pouly” écoutée en podcast le 26 janvier 2020)
  24. frôleuse (transmis par Guillaume Gallienne sur les ondes de France Inter dans l’émission “ça peut pas faire de mal” du 26 octobre 2019 “Spéciale Festival d’Automne, en compagnie de Jérôme Pouly” écoutée en podcast le 26 janvier 2020)
  25. galonné (transmis par Guillaume Gallienne sur les ondes de France Inter dans l’émission “ça peut pas faire de mal” du 26 octobre 2019 “Spéciale Festival d’Automne, en compagnie de Jérôme Pouly” écoutée en podcast le 26 janvier 2020)
  26. sous-être humain (transmis par Laure Grandbesançon sur les ondes de France Inter dans le podcast original du 25 juin 2019 “Les Odyssées – Martin Luther King, le combat d’un homme pour son rêve” écouté le 26 janvier 2020)
  27. fissa fissa (transmis par Laure Grandbesançon sur les ondes de France Inter dans le podcast original du 25 juin 2019 “Les Odyssées – Martin Luther King, le combat d’un homme pour son rêve” écouté le 26 janvier 2020)
  28. trip-hop (transmis par Thierry Dupin sur les ondes de France Inter dans l’émission de 7 minutes du 20 janvier 2020 “Dans la playlist de France Inter” sur “L’éblouissant “Soleil kréyol” de David Walters”, écoutée en podcast le 27 janvier 2020)
  29. en avoir ras le bonnet (lu le 28 janvier 2020 dans la bande dessinée de Pénélope Bagieu “Culottées – Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent – Livre I – Partie 1”, épisode “Josephina van Gorkum – Amoureuse têtue”, BD achetée 8€80 à la Librairie Générale à Pointe-à-Pitre le 28 janvier 2020)
  30. pilarisation (lu le 28 janvier 2020 dans la bande dessinée de Pénélope Bagieu “Culottées – Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent – Livre I – Partie 1”, épisode “Josephina van Gorkum – Amoureuse têtue”, BD achetée 8€80 à la Librairie Générale à Pointe-à-Pitre le 28 janvier 2020)
  31. dompter l’éléphant (lu le 28 janvier 2020 dans le petit livre ouvert au hasard “La retraite de l’esprit” de Gyalwa Dokhampa, collection “Les petits collectors marabout”, acheté 4€02 le 28 janvier 2020 à la Librairie Générale à Pointe-à-Pitre. Il est écrit derrière le petit livre “Trouver le calme dans un monde agité. Comment faire pour apporter un peu de paix et d’équilibre dans nos vies trépidantes ? C’est un petit vélo qui nous tourne dans la tête. Notre esprit court, court, court, d’une idée à l’autre. Il saute d’un moment de stress à une plage d’ennui, d’un accès de colère à une crise de fou rire. Et si nous offrions une retraite à notre esprit, une cure de calme pour voir la vie différemment, pour redevenir vifs, créatifs, détendus et confiants ?”
  32. chichiteuse (lu le 29 janvier 2020 dans la bande dessinée “Verte” de Marie Desplechin et Magali le Huche, BD achetée 16€10 à la Librairie Générale à Pointe-à-Pitre le 28 janvier 2020)
  33. brouet (lu le 29 janvier 2020 dans la bande dessinée “Verte” de Marie Desplechin et Magali le Huche, BD achetée 16€10 à la Librairie Générale à Pointe-à-Pitre le 28 janvier 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *