EVASION EN MONTGOLFIÈRE

LA VOIX-OFF, sur un ton apaisé: Le 7 novembre 2019, le comité de rédaction a pris deux jours de congés. Les 42 membres ont exprimé bruyamment leur besoin d’air frais et de quiétude. Des mots, inscrits longtemps en liste d’attente et certains qui avaient été mis en quarantaine, se sont bousculés pour battre le pavé : « respect de l’individu », « déontologie », « savoir-vivre », en première ligne. Des mots revêtus d’un gilet vert, couleur de l’espoir. Espoir d’être entendus, simplement, humblement.

Après la manifestation sans fracas matériel, une évasion en montgolfière s’est avérée à propos.

Dans un ciel poudreux de nuages effilochés, sept montgolfières, réunies par la corde de la solidarité, traçaient leur chemin.

Dans chacune des montgolfières, on parle de soi et du monde, on admire l’infini à perte de vue, on retrouve une paix.

Au creux de la montgolfière bleue, six compagnons de fortune discutent guerre & paix, en sirotant un jus de groseille-gingembre :

H : Vous savez, il existe un « droit de la guerre et des gens ». C’est le “droit international humanitaire”, les règles qui régissent les conflits armés. Selon Wikipédia, ce sont des règles qui “tendent à limiter les effets des opérations de guerre, en particulier à l’égard des populations, des installations civiles et des personnes qui ne participent pas ou plus aux combats (prisonniers de guerre, réfugiés), ainsi qu’en limitant les objectifs, les moyens et les armes de guerre”. Une guerre saine, en quelque sorte.

I : On l’appelle encore « le droit entre ennemis ». L’ennemi, selon le Larousse, est une personne qui veut du mal à quelqu’un, qui cherche à lui nuire, qui lui est très hostile.

T : Même pendant une guerre, même entre ennemis, il y a des règles à respecter. C’est une forme relative de moralisation du conflit armé … La civilisation a donc évolué, au fil des siècles.

N : C’est comme pendant un procès, il y a des règles à respecter, celles du code de procédure, qui organisent les passes d’armes autorisées, les coups permis et qui définissent les tacles non réglementaires (communication tardive des conclusions et/ou pièces par exemple). Les avocats sont des combattants. 

S : C’est beau le droit. Toutefois, une règle n’a d’effet que si elle est assortie d’une sanction effective. A défaut, la règle est vilipendée, méprisée.

LA VOIX-OFF : Dans la montgolfière rouge, cinq observateurs parés de lunettes de soleil et de crème solaire, dégustent des cajous confits de la Désirade en discutant des alentours d’un procès :

U : …Je t’assure, la calomnie c’est une cible que quelqu’un accroche subrepticement dans ton dos. Les calomniateurs, ce sont ceux qui lancent des flèches empoisonnées ou enflammées sur la cible habillant ton dos. Parfois, ils sont mauvais tireurs, heureusement, sauf quand c’est ton épaule qui prend. La calomnie c’est une accusation fausse, un mensonge qui attaque la réputation et l’honneur de quelqu’un. Des parties à un procès, et les alliés des parties, s’adonnent quelques fois à la calomnie. Tu sais, il y a le combat judiciaire et puis le combat en dehors du ring judiciaire.

R : Et tu vois qui accroche la cible dans ton dos ?

U : Ben non.

R : Ah.

U : C’est tout un art la calomnie. Ils sont obligés de s’y mettre à plusieurs, parce que c’est le fruit d’un maillage fin et tranchant. Un travail d’artistes.

P : Mais ça entraîne quoi comme effets la calomnie ?

U : Pour celui qui est calomnié : de l’ezcéma, des brûlures d’estomac, des insomnies par exemple, pour les cas les moins graves, lorsque la pointe des flèches est petite. S’agissant du calomniateur, il risque 5 ans d’emprisonnement et 45 000€ d’amende.

P : Ils savent, les calomniateurs, que ça fait mal la calomnie ?

U : Ben non !

P : Comment tu sais qu’ils ne savent pas ?

U : Parce que s’ils savaient, ils ne s’y adonneraient pas, évidemment.

P : Evidemment …

LA VOIX-OFF : Les trois points de suspension, bel aposiopèse. Dans la montgolfière verte, sept vrais vacanciers jouent aux mots croisés en mangeant des bananes frites.

B : Héééé les copains, on cherche un mot en sept lettres qui signifie « simplicité, grâce naturelle empreinte de confiance et de sincérité ».

LA VOIX-OFF : La réponse fusa de la montgolfière rouge.

P : Trop facile : NAÏVETÉ !

LA VOIX-OFF : Dans la montgolfière argentée, quatre vrais-amis se disent des secrets. 

K : Tu crois qu’il y a des sujets que l’on ne peut aborder en société ?

E : Oui, cela s’appelle des tabous. C’est-à-dire ce sur quoi on fait silence, par crainte, par pudeur, ou parce qu’il serait malséant de les évoquer, en vertu des convenances sociales ou morales. Ce sont des sujets marqués du sceau de l’omerta, la loi du silence.

Y : Comme par exemple ….

LA VOIX-OFF : Le vol, de plus en plus proche, d’une nuée de frelons couvrit les voix. On vit approcher des montgolfières, un engin robotisé jaune et vert, fagoté de quatre hélices en mouvement et de pattes agrippant une feuille de papier plastifiée enrubannée.

Dans la montgolfière verte, on entendit hurler : C’est le coursier ! Il s’est doté d’une flotte de drones pour les livraisons « up & go », les livraisons aussi légères qu’une plume.

LA VOIX-OFF : La feuille plastifiée fut décrochée des cerres du drone-frelon, un porte-parole lut très haut, en articulant chacune des syllabes : « J’espère que la virée en montgolfière vous plait. Surtout n’oubliez pas de pratiquer la cohérence cardiaque, c’est important que vous retrouviez calme et sérénité. Du beau travail vous attend. Le prochain sujet est « Pourquoi celui qui est poursuivi a la parole en dernier dans le procès pénal ? ». Selon les jupitériens, un accusé a parlé cinq heures, lorsqu’il eut la parole en dernier dans son procès. Je n’ai pas vérifié l’information, j’ai des dossiers sur le feu. On peut faire confiance aux jupitériens, ce sont des journalistes sérieux, soucieux d’informer le public au plus près de la réalité, surtout lorsqu’elle dérange. Ciao”.

https://www.youtube.com/watch?v=_1v9Mmn9ELQ (Voler de nuit – Calogero)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *